Actualités environnementales nationales et mondiales : semaine du 17 au 23 août 2020 – Le sabordage du Wakashio au large de l’île Maurice

Par Caroline LEMAIRE, le 24 août 2020

Le 25 juillet dernier, un cargo japonais, le Wakashio, s’est échoué à la Pointe d’Esny, au sud-est de l’île Maurice, dans l’Océan Indien.

Gwendoline Defente / AP
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/08/09/le-navire-transportant-4-000-tonnes-de-petrole-echoue-a-l-ile-maurice-menace-de-se-briser_6048548_3244.html

Les 3800 tonnes d’huile lourde et 200 tonnes de diesel qu’il transportait ont commencé à se déverser par tonnes à partir du 6 août. Ces déversements sont à l’origine d’une marée noire sur les côtes mauriciennes, souillant les forêts de mangrove et menaçant des espèces comme les «zoiseaux-lunettes», les pigeons roses lisses et les tortues marines.

Après plusieurs jours d’hésitation, le Premier ministre mauricien, Pravind Kumar Jugnauth a sollicité l’aide de l’Etat français. Face à l’urgence, la France a envoyé 20 tonnes de matériel, dont une structure de 1300 mètres de barrage flottant pour favoriser le pompage.

Si entre 800 tonnes et 1000 tonnes s’étaient déjà dispersées par les flans éventrés du bateau, les secours avaient réussi à extraire plus de 2000 tonnes d’hydrocarbures qui restaient à l’intérieur du. Seul le fioul présent dans la cale n’avait pas pu être pompé.

Alors que la situation semblait sous contrôle, le vraquier, qui était encastré sur les récifs coralliens, s’est brisé sous l’effet de la houle dans la journée du 15 août, rendant une nouvelle marée noire inévitable.

Après une semaine de consultation, avec l’aide d’experts français et internationaux, les autorités mauriciennes ont décidé de saborder le Wakashio.  

Les deux tiers avant de l’épave ont été remorqués par les secours afin de la couler au large des côtes.

Pour Greenpeace, « De toutes les options disponibles, le gouvernement mauricien choisit la pire. Le naufrage de ce navire mettra en péril la biodiversité et contaminera l’océan avec de grandes quantités de toxines de métaux lourds, menaçant notamment l’île française de la Réunion ».

La partie arrière, qui contient les moteurs et environ 30 mètres cubes de carburant, est quant à lui toujours coincée sur le récif. Le carburant encore présent devrait être pompé dans les prochains jours.

Cette catastrophe écologique a entraîné dès le début des évènements un élan populaire visant à absorber les hydrocarbures avec les moyens du bord. Des centaines de Mauriciens ont ainsi fabriqué des boudins, remplis de paille de canne à sucre, de cheveux et de poils d’animaux, pour tenter d’absorber les hydrocarbures.

Sous l’impulsion d’une Mauricienne, Françoise Gachet, une collecte de cheveux a d’ailleurs été initiée sur l’île et relayée dans l’hexagone afin de confectionner ces fameux boudins absorbants.

Alors que selon la revue Biotechnogy Progress (2011), cette utilisation de cheveux dans l’eau ne cause pas de dommages environnementaux, le dispositif tarde à être validé par les autorités. Le ministre mauricien de la jeunesse, des sports et des loisirs, Stéphane Toussaint craint en effet que les cheveux contiennent des maladies contaminant les espèces marines….

ECO SUD
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/cheveux-contre-la-maree-noire-a-l-ile-maurice-les-autorites-politiques-tardent-a-valider-leur-utilisation_146875

Accusé de négligence, le premier ministre mauricien a estimé qu’aucune erreur n’avait été commise et a refusé de présenter des excuses. En revanche, selon Le Monde, « le propriétaire japonais du navire, Nagashiki Shipping, s’est déclaré « profondément conscient de [ses] responsabilités » et a promis de répondre « sincèrement » aux demandes de compensation. »

Des experts japonais ont été envoyés sur place et un responsable du ministère de l’Environnement japonais, s’est dit « bouleversé ». Une entreprise tokyoïte M-TechX a fait don de 20 caisses d’un produit spécial : cette quantité serait capable d’absorber jusqu’à 1.200 litres de pétrole.

Quant au capitaine du navire, il a été arrêté mardi 18 août avec son adjoint, d’après Sheeva Coothen, un porte-parole de la police. Ils ont été traduits en justice sous un chef d’accusation provisoire.

Enfin, la compagnie japonaise Mitsui OSK Lines, propriétaire du M.V. Wakashio a déjà été impliqué dans plusieurs accidents, dont une marée noire en 2006 dans l’Océan indien. Au total, 4500 litres de pétrole s’étaient échappés du pétrolier Bright Artemis en cause dans l’accident. A l’époque, l’armateur japonais avait décidé de laisser la nappe se diluer et s’évaporer, plutôt que d’intervenir.

Photo Beekash Roopun. AP

Cette marée noire est une catastrophe environnementale mais aussi humaine : « L’île Maurice possède les plus beaux récifs coralliens du monde et constitue un sanctuaire pour une faune rare et endémique. Ses 1,3 million d’habitants dépendent de ses eaux pour la nourriture et l’économie. « La pêche est notre seule activité. Nous ne savons pas comment nous pourrons nourrir nos familles », a confié un pêcheur interrogé par l’AFP. »

https://www.forbes.fr/lifestyle/maurice-lile-enchantee-aux-atouts-innombrables/?cn-reloaded=1

Sources :

DECLOITRE Laurent, « L’île Maurice lutte contre le fioul avec les moyens du bord, », Libération, le 9 août 2020, https://www.liberation.fr/planete/2020/08/09/maree-noire-a-l-ile-maurice-la-france-apporte-son-soutien_1796392

Marée noire à l’île Maurice : « On s’attend à une situation qui va empirer, il est probable que le navire se disloque en deux », alerte une ONG de défense des océans, France Info, le 9 août 2020, https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/maree-noire-a-l-ile-maurice-on-s-attend-a-une-situation-qui-va-empirer-il-est-probable-que-le-navire-se-disloque-en-deux-alerte-une-ong-de-defense-des-oceans_4070713.html

N.J. « Marée noire à l’île Maurice : le navire échoué menace de se briser », le parisien, le 9 août 2020, https://www.leparisien.fr/environnement/maree-noire-a-l-ile-maurice-le-navire-echoue-menace-de-se-briser-09-08-2020-8365728.php

« Le navire transportant 4 000 tonnes de pétrole échoué à l’île Maurice menace de se briser », Le Monde, le 9 août 2020, https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/08/09/le-navire-transportant-4-000-tonnes-de-petrole-echoue-a-l-ile-maurice-menace-de-se-briser_6048548_3244.html

« Île Maurice : la situation écologique s’aggrave à cause de la marée noire » , France Info, le 10 août 2020, https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/maurice/ile-maurice-la-situation-ecologique-saggrave-a-cause-de-la-maree-noire_4071537.html

« Marée noire à l’Île Maurice : l’armateur japonais déjà impliqué dans d’autres accidents », Orange, le 12 août 2020, https://actu.orange.fr/france/maree-noire-a-l-ile-maurice-l-armateur-japonais-deja-implique-dans-d-autres-accidents-magic-CNT000001soMCE.html

DECLOITRE Laurent, « Marée noire à l’île Maurice : le «Wakashio» s’est brisé en deux », Libération, le 15 août 2020, https://www.liberation.fr/planete/2020/08/15/maree-noire-a-l-ile-maurice-le-wakashio-s-est-brise-en-deux_1796897

« Marée noire à Maurice : la pollution risque d’atteindre La Réunion ! », Capital, le 17 août 2020, https://www.capital.fr/entreprises-marches/maree-noire-a-maurice-la-pollution-risque-datteindre-la-reunion-1378041

« Marée noire à Maurice : des experts du Japon s’attaquent à la pollution », Capital, le 17 août 2020, https://www.capital.fr/entreprises-marches/maree-noire-a-maurice-des-experts-du-japon-sattaquent-a-la-pollution-1378230

« Le capitaine du navire responsable de la marée noire à l’île Maurice arrêté », Le Monde, le 18 aout 2020, https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/08/18/le-capitaine-du-navire-responsable-de-la-maree-noire-a-l-ile-maurice-arrete_6049268_3244.html

« Des cheveux coupés pour lutter contre la marée noire à l’île Maurice », France info France 3 Bourgogne Franche Comté, le 19 août 2020, https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cheveux-coupes-lutter-contre-maree-noire-ile-maurice-1863862.html

ALLARD Thomas, « Cheveux contre la marée noire à l’île Maurice : les autorités politiques tardent à valider leur utilisation », Sciences et Avenir, le 20 août 2020, https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/chev5 eux-contre-la-maree-noire-a-l-ile-maurice-les-autorites-politiques-tardent-a-valider-leur-utilisation_146875

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :